18
Avr-2011

D’Hennebont à Port louis…et vice versa

Non classé   /  

    Les évènements s'enchainent, à peine le temps de se remettre de nos régates à virages du week end passé que notre calendrier des périples nautiques nous ré-expédie déjà sur le théatre des opérations! Le temps est au beau fixe ce dimanche matin 17 Avril, sénor météo a tenu toutes ses promesses, quelques brumes ça et là pour faire joli dans le paysage qui défile derrière les vitres de la "Gilloumobile" qui nous amène (Yann, stéphanie alias "Jeannie" et moi) à destination de Hennebont où nous devons prendre part à une ballade 30km, ce qui représente le voyage Hennebont – Port Louis et retour. A dire des bêtises le trajet est rapidement avalé et nous sommes déjà au bord du Blavet, un attroupement  nous révèle la tanière du club d'aviron local qui organise l'excursion du jour: l'Aviron Hennebontais. P4170005

   D'emblée on reconnait de suite les visages familiers des SRR  de Plouer et du REC, l'Ille et Vllaine s'est déplacé en nombre… Le temps de descendre un p'tit Kawa et il faut y aller, Maxime sera notre guide conférencier secouriste et accessoirement barreur. Originalité d'entrée, nous embarquons en même temps qu'un double tout en bois fabriqué et "tuné" par son propriétaire qui se révèlera être fin chanteur des pontons et bien sur rameur émérite. Et c'est partis, par vagues successives les embarcations sont lâchées sur une rivière que le jusant à mise au niveau le plus bas, découvrant déjà sur les berges nombres de squelettes de bateaux ayant bien vécus….

   P4170011La randonnée évolue à l'allure lente du courant, pas besoin de radio, un musicien local nous gratifie au biniou de quelques tubes bien de chez nous qui se marient à merveille avec l'atmosphère du moment. Stéphanie étoffe ses relations dans l'exigeant milieu des hérons, de temps à autre les premiers bateaux dont nous sommes sont arrêtés pour ne pas trop étaler la sarrabandes des 22 esquiffes qui ont pris le départ. Maxime nous narre alors la vie de son club et les édifices remarquables(hotel multiétoilé, pont du Bonhomme,théatre en plein air,maisons de styles…etc) qui bordent le Blavet. Les cimetières marins se suivent presques émouvants pour des terriens qui n'ont que peu la culture de la mer…

   Déjà nous passons l'embouchure Scorff, gardée par deux navires de guerre en fin de vie auxquels seules les mouettes, les sternes et les pigeons donnent encore vie… Nous donc en rade de Lorient: son port de pêche, ses ports de plaisance et surtout son ancienne base de sous marin reconvertie en concentration de "Formule 1" de haute mer, Yann n'y tiens plus, il trépigne de toucher du plus prés qu'il soit possible ces fantasmes flottant, pas besoin de nous convaincre, la curiosité est unanime dans la yole, petit slalom pour échapper les roches qui affleurent la surface de l'eau, et nous nous retrouvons au pied de Groupama sans comparaison possible, quelques photos immortalisent Yann au devant de sa future acquisition…(on peut rêver!).

P4170030

P4170038

Retour dans la meute dont une partie à déjà mis pied à terre,les yoles sont remontées sur le haut de la plage à bras d'hommes( oui et de femmes…) l'appel de la fourchette semble donner du coeur aux ventres… Et verre à la main tout le monde trinque et devise sur notre périple matinal, le cadre est superbe pensez donc la citadelle de Port louis… Le repas est frugale: Huitre, buffet de cochonaille et cruidité…Et les chants marins retentissent… que du bonheur. Pour achever le repas, l'équipage de Cognac nous a apporté son"médicament "du cru… Le petit coup

de fouet bienvenu avant de reprendre le large, la marée est montée comme pour venir chercher les yoles que nous pouvons remettre à l'eau sans peine. Jean Louis à remplacer Maxime à la barre, il nous emmène musarder autour des bateaux de guerre au rebus déjà aperçu tout à l'heure! 

   Direction Hennebont, nous nous en retournons à notre point de départ avec le vent contre mais la marée qui nous accompagne d'ou un clapot qui nous "berce"… et ça souque de plus en plus ferme, le soleil nous chauffe la couesne et ça n'est pas désagréable, petit à petit nous remontons les bateaux un à un, comme une régate tranquille, notre barreur se prend au jeu et nous aussi… si bien que les derniers kilomètres prennent l'allure d'une leçon de chose, réglages du geste, gestion de la cadence, et nous voici lancé(e)s dans une remontée tonique avec pour lièvre une yole que nous ne rattraperons jamais (forcément il n'ont pas fait le tour des navires de guerre euh!… lol)… retour au ponton que la marée haute à transfigurer de même que le décor où nous évoluions, la sensation de n'être plus au même endroit qu'au matin!!

 P4170040

 

   Nous échangeons nos coordonnées, promesse de nous revoir comme à la fin de vacances d'été, mais il faut prendre la route du retour. La journée est passée comme un coup de vent, sans temps mort, pas même une petite sieste. Une sortie qu'on ne peut que conseiller et l'on comprend l'assiduité de certains équipages à chaque édition. Evidemment merci au club hôte pour son accueil et son organisation et à mes coreligionnaires et complices du jour.

0

 goûts / 0 Commentaires
Partager cet article:

Archives

> <
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec